Les fragmentés tome 1, Neal Shusterman

Résumé :

Dans une société traumatisée par la Seconde Guerre civile, la charte de la vie vient d’être signée. Elle stipule que l’on peut « fragmenter » un adolescent âgé de treize à dix-huit ans. La fragmentation consiste à « résilier » un enfant rétroactivement sans y mettre techniquement fin.

Connor, Risa et Lev se retrouvent tous les trois sur la liste fatale. Leur seule échappatoire : fuir, se cacher, survivre alors qu’ils sont traqués par les Frags, la police des fragmentés.

Thriller d’anticipation original et rythmé, ce roman initiatique de Neal Shusterman propose une réflexion intelligente sur l’indépendance et la quête de soi. (Editions du Masque MSK 2013)

Mon avis :

Avec une intrigue aussi prometteuse, je n’ai pas du tout été déçue à la fin de cette lecture. J’avais envie depuis longtemps d’un roman futuriste où les personnages principaux étaient des adolescents. Mais cette société évoluée n’est-elle pas devenue une société cruelle et injuste? Avec tous les points de la dystopie, ce roman nous envoie dans le monde où les adolescents, s’ils sont trop casse-coups et réfractaires, sont fragmentés. Autrement dit, une sorte de mise à mort où 100% du corps est récupéré pour assurer les dons d’organes. Ainsi, ils revivent entièrement, mais aux quatre coins de la terre, dans un état divisé… Mais certains vont vouloir échapper à ce triste sort ! C’est donc un roman qui devient aussi épique qu’angoissant. En un mot : génial !

Les petits + de la doc : 

Les fragmentés convient dès le collège car la lecture est très fluide, les chapitres sont courts, et le livre est divisé en plusieurs parties qui correspondent à la vision des trois adolescents en fuite, et leur manière de s’en sortir à chacun. On s’attache énormément aux personnages et au sort qui leur est réservé. La psychologie des personnages est très bien développée et ils se distinguent tous les trois et sont très différents, il est donc facile de s’identifier à l’un ou à l’autre. Chers collègues, n’hésitez plus, vous pouvez aborder, par cette oeuvre, la notion de dystopie, en passant par l’amitié, l’amour, mais l’injustice et la survie.

A savoir :

  • 4 tomes : Les fragmentés, Les déconnectés, Les éclairés, Les libérés.
  • Histoire très bien ficelée qui peut plaire à un large public : adultes, n’hésitez plus !

Ma note :  18/20

Publicités

[Série] Seuls, Fabien Vehlmann

Résumé :

Ils sont cinq… mais ils sont seuls. Il y a d’abord, Yvan, 9 ans, l’artiste rigolo et carrément lâche. Il y a ensuite Leïla, 12 ans, la garçonne énergique et optimiste. Viennent ensuite Camille, 8 ans, la naïve généreuse et moralisatrice et Terry, 5 ans et demi, le gamin turbulent et attachant. Et puis, il y aussi Dodji, 10 ans, l’ours au grand coeur. Ces cinq enfants se réveillent un matin et constatent que tous les habitants de la ville ont mystérieusement disparu. Que s’est-il passé ? Où sont leurs parents et amis ? Ils se retrouvent livrés à eux-mêmes dans une grande ville vide et vont devoir apprendre à se débrouiller… SEULS ! (Dupuis, 2006)

Mon avis :

Avec un thème parlant aux adolescents, cette série obtient un véritable succès auprès des jeunes. Quel adolescent n’a pas rêvé un jour de vivre dans un monde où les adultes n’existent plus ? Les aventures de ces héros, entre danger et liberté, provoquent une lecture haletante et passionnante. Peurs, rivalités, insécurité, mais aussi entraide et courage sont autant de sentiments que vont vivre ces adolescents. Je le conseille à tout adepte de suspense et d’aventures. Tous les tomes sont aussi surprenants les uns que les autres !

Les petits + de la doc : 

Ces BD s’adressent à des adolescents dès le collège et abordent le thème phare de la dystopie. Chers collègues, n’hésitez pas à proposer ces BD au CDI, succès garanti !

A savoir :

  • 9 tomes
  • Le jeu de la BD
  • le film de la série devrait sortir en 2016, réalisé par David Moreau

Ma note :  16/20