Les carnets de Cerise – Tome 1, J.Chamblain & A.Neyret

couv_171787

Résumé :

« Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes…
En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux… » (Editions Soleil 2012)

Mon avis :

Que peut-il se cacher dans le journal intime d’une petite fille de 11 ans ? Cette couverture nous donne un petit aperçu d’un univers d’adolescente quelque peu aventurière. Et bien la BD c’est tout à fait ça, mais pas que. J’ai attendu plusieurs semaines avant de me plonger dans les aventures de cette héroïne fruitée ; peut-être avais-je envie de la découvrir avec une réelle curiosité plutôt que par la publicité qui en est faite. Et bien encore une fois, j’en suis plus que ravie. D’une part, l’idée est brillante. Retranscrire en BD les écrits narratifs d’une adolescentes, avec une écriture soignée et des pages de cahiers submergés de dessins et commentaires, c’est très agréable à lire. Les dessins sont merveilleux et les photos que prend sa meilleure amie sont quasi vraisemblables, on dirait des vraies ! Et que dire des animaux du zoo… De merveilleux chefs-d’oeuvre. Pour l’instant, je n’ai lu que le tome 1 ; celui où les trois copines sont sur les traces d’un mystérieux individu qui a l’air de mener une existence cachée dans la forêt. Leur but sera de découvrir pourquoi… L’histoire est magnifique et fait rêver, on ne pouvait pas espérer mieux d’un tome 1. J’ai l’impression cependant (à en feuilleter le tome 2) que chaque tome a une aventure bien particulière, et que seuls les personnages verront une continuité dans la narration, mais pas les aventures à proprement parler. Autrement dit, chaque tome devrait nous épater encore un peu plus ! Bref, j’ai mis longtemps avant de me lancer dans cette lecture fortement conseillée par les médias, mais j’en comprends aujourd’hui la raison, cette BD est géniale !

Les petits + de la doc : 

La bande dessinée Les carnets de Cerise est une superbe découverte, et convient dès le collège, même un peu avant. J’ai hâte d’en savoir plus sur les aventure de Cerise, qui sont loin d’être des préoccupations seulement niaises et girly, comme on s’attend à en voir la couverture. Chers collègues, n’hésitez pas à proposer cette BD au CDI, ils se plongeront forcément dans cette BD à succès et vous demanderont, à coup sûr, la suite de ses aventures. Cette BD peut aussi apporter des pistes de réflexion sur l’amitié, mais aussi la transmission intergénérationnelle ou encore le mystère et l’enquête.

A savoir :

  • Une double page blanche est proposée à la fin de la BD pour que le lecteur dessine ses plus beaux croquis.
  • Le blog d’Aurélie Neyret.
  • Un super dossier pédagogique sur la BD, où figure les Carnets de Cerise : proposé par le Festival NormandieBulle.
  • Actuellement 4 tomes.

 Le roman a obtenu : Prix Jeunesse de la BD 2013

Retrouvez-moi sur Facebook avec des petites anecdotes et tous les articles !

3235999345_2_7_vjbb01qacerise__p5planchea_171787

Ma note :  19/20

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Tome 1, R. Ransom & C. Jean

peregrine-bd-couv

Résumé :

L’avenir de Jacob semble déjà tout tracé : une vie confortable et paisible, sans histoires. Du moins jusqu’à ce que son grand-père Abe, dont il est particulièrement proche, soit assassiné dans des circonstances atroces. Pour son malheur, Jacob a eu le temps d’entrevoir le meurtrier, une créature de cauchemar… Et si te vieil homme, dont tout le monde pensait qu’il divaguait, avait dit vrai ? Et si l’île peuplée d’enfants particuliers sur laquelle il disait s’être mis à l’abri pendant la guerre existait vraiment ? Et si des monstres vivaient vraiment cachés au milieu des humains ? (BD Kids 2014)

Mon avis :

Qui n’a pas vu passer le roman Miss Peregrine et les enfants particuliers en tête de gondole dans les grandes librairies ? Connaissiez-vous la BD ? Moi pas jusqu’à maintenant. Et pourtant. Elle m’a permis de jeter tous mes a priori sur ce roman qui me semblait bien sombre et « spécial ». En effet, quand j’ai vu l’effervescence autour du roman, je m’y suis intéressée. C’est en le feuilletant qu’une étrange sensation me parcourait. « Je n’avais pas envie de le lire ». Les photos bizarres, un résumé ambigu, une ambiance sombre…ce sont tant de raisons qui m’ont fait reposer ce livre en me disant que non, malheureusement je ne pourrai pas lire ce roman que l’on m’avait tant conseillé. Mais après plusieurs semaines, j’ai trouvé par hasard dans les rayons l’adaptation en bande dessinée de ce roman qui ne me faisait pas vraiment envie. Etant une adepte de la bande dessinée, je me suis dit que si ce best-seller avait encore une chance d’être lu par moi, ce serait en BD. Victoire ! Je viens de le terminer et je ne le regrette pas ! En effet les photos sont spéciales, l’ambiance est quelle que peu ambiguë mais c’est ce qui fait le charme de cette histoire particulière. Cette bande dessinée m’a donné envie de lire le roman qui jusqu’alors me paraissait inaccessible. L’histoire est prenante et on a envie de se plonger dans ce monde où le temps s’arrête, où chaque enfant est riche de sa particularité, ce qui en fait sa force. Deux mondes se superposent alors, celui de la réalité absolument banale d’un monde morne et sans particularité, à celui d’un monde merveilleux, aux étranges pouvoirs hors du temps. On suit l’épopée d’un jeune garçon qui en apprend un peu plus sur son grand-père après sa mort, qu’il croyait fou et sénile, pour découvrir des secrets qu’il n’aurait jamais imaginé.

Les petits + de la doc : 

La bande dessinée Miss Peregrine et les enfants particuliers est un superbe moment de plaisir à la lecture. Je ne sais pas si elle est une fidèle adaptation du roman mais ce que j’en sais c’est qu’elle m’a fait chasser tous les a priori du roman que je trouvais glauque et peu attrayant. Chers collègues, n’hésitez pas à proposer cette BD au CDI, c’est un bon moyen de donner envie aux élèves de découvrir des best-seller de la littérature jeunesse, même à ceux qui seraient réticents face au gros pavé que constitue la version roman, et surtout pour chasser tous les a priori.

A savoir :

 Le roman a obtenu : Grand prix de l’imaginaire, Romans jeunesse, 2015

Retrouvez-moi sur Facebook avec des petites anecdotes et tous les articles !

14550954_727288527409419_1276591468_o257198308614522566_727288544076084_450530647_o

Ma note :  19/20

Les petites bestioles, Vaissier & Rochon

9782364730670FS

Résumé :

« Toi aussi, tu as des guilis dans le ventre quand tu t’envoles très haut dans le ciel sur la balançoire ? C’est bizarre, hein ? Et est-ce que tu sais pourquoi tu as un nombril ? Ou pourquoi tu as les cheveux dressés sur la tête quand tu te réveilles ? Moi, maintenant, je le sais : tout ça, c’est à cause des petites bestioles… Tout ça, c’est de la faute des Guiligoulalas, de l’Aspiratorox, des Morvitus, des Pilipoilus ou des Aquabulos ! » (Editions Loustik 2013)

Mon avis :

Cet album est surprenant ! Vous vous demandez parfois comment répondre à tous les pourquoi des enfants ? Voici un album rigolo qui a trouvé les réponses pour vous ! Vous ne savez pas pourquoi quand on est amoureux on a les joues rouges ? Et bien cet album le sait, et aura une manière plus qu’étonnante pour l’expliquer ! Même si ce livre ne se veut pas totalement pédagogique (car toutes les explications sont purement fictives à base de monstres rigolos), il reste un bel album de vacances, et surtout pour développer l’imagination des enfants en leur proposant, à la fin du livre, des pages blanches avec des encadrés pour dessiner à leur tour un monstre qui répond à un pourquoi. Cet album permet aussi de proposer une autre vision des « monstres » qu’ont les enfants, en les tournant en ridicule, les dédramatisant, dans des situations cocasses pour qu’ils n’aient plus peur de ces petites bestioles qui les entourent. Les monstres sont non seulement rigolos, mais surtout mignons et tout ronds, qui entrent bien dans l’univers des tout petits. Un bon moment de lecture et surtout d’échange pour donner aux parents de bonnes idées de réponses à tous ces pourquoi.

Les petits + de la doc : 

Les petites bestioles convient à tous les âges, mais sera surtout très apprécié des tous petits qui adoreront les monstres rigolos de cet album. Chers collègues, cet album propose aux enfants d’imaginer un monde de monstres gentils et rigolos pour répondre à tous les pourquoi qui pourraient être trop complexes pour les élèves. Enfin, n’hésitez pas à proposer des activités autour des monstres rigolos qui expliqueraient des situations confuses pour les enfants en imaginant des monstres et bestioles encore plus drôles. Un bon moyen de développer l’imaginaire de l’enfant !

A savoir :

Retrouvez-moi sur Facebook avec des petites anecdotes et tous les articles !

14163900_711003655704573_490881571_o

14191622_711003669037905_61876743_o

Ma note :  16/20

Sept milliards de visages, Peter Spier

Résumé :

« Sur terre, il y a plus de sept milliards de personnes… et pas deux qui soient exactement semblables! » « Le racisme, d’où vient-il en premier ? De l’ignorance? De la peur de ceux qui ne sont pas pareils? Allons-y! Regardons, apprenons, comprenons et luttons », dit Peter Spier avec son charmant album. Pendant des pages et des pages bourrées de détails, il présente aux enfants toutes sortes de gens de toutes tailles, de toutes couleurs, avec des vêtements très différents, des habitudes de vie tropicales, occidentales, asiatiques, etc… Il y a des pages que l’on regarde pendant des heures… Une approche salutaire de la connaissance des autres. ( Editions l’école des loisirs 2012)

Mon avis :

Cet album est magnifique ! Avec le projet ambitieux de réunir en un album toutes les cultures du monde, le pari est tenu et le résultat est remarquable ! En plus d’apporter une réelle vision de tolérance à travers les traits qui différencient chaque humain de son confrère, il nous fait découvrir en quoi ces différences sont des forces, et que finalement un monde où chaque individu serait le double de son voisin serait un monde terne et triste. Les petits et les grands y trouvent leur compte dans le sens où il est question ici de découvrir la différence mais aussi les différentes cultures, les coutumes, les religions, les croyances, les pratiques… On apprend qu’en une heure la population mondiale augmente de 8000 personnes, que si nous nous donnions tous la main cela ferait une chaîne de 21 fois la distance entre la Terre et la Lune, que certains aliments qui sont mangés par les uns sont interdits pour les autres ou encore que quelqu’un qui est riche à un endroit, ne l’est peut-être plus dans une autre partie du monde… Tant de paradoxes et de différences qui font que le monde est tel qu’il est, ce qui le rend si riche et intéressant. A travers l’écriture, la nourriture, les fêtes, les vêtements, le langage, les croyances, la musique, le maquillage, les distractions…c’est un monde plein de couleur qui est décrit, celui qui fait que chacun est unique. Un livre à découvrir, qui apprend que la différence fait l’Homme.

Les petits + de la doc : 

Sept milliards de visages convient à tous les âges, et surtout DOIT être lu à n’importe quel âge. Il aborde le thème de la différence et surtout de l’unicité de chacun dans le monde. Mais il apporte également de la culture générale avec des illustrations évocatrices qui représentent des scènes vraisemblables. Chers collègues, cet album est une merveille, une ode à la tolérance qui fait du bien. Un album qu’il ne faut pas hésiter à exploiter en FLE ou avec des maternelles.

A savoir :

Retrouvez-moi sur Facebook avec des petites anecdotes et tous les articles !

Ma note :  20/20

Pourquoi est-ce un chef-d’oeuvre?, Eyrolles

Informations :

Pourquoi est-ce un chef-d’œuvre ? C’est ce qu’explique cet ouvrage, en proposant une analyse inédite de 80 peintures et sculptures qui ont fait date dans l’histoire de l’art universel. Concise, précise et vivante, chacune des notices resitue l’oeuvre dans son contexte, dévoilant ainsi ce qui l’a rendue exceptionnelle. S’agit-il du sujet, de la composition, de la technique ? Ou bien plutôt du message, de la vision de l’artiste ? De Sandro Botticelli à Andy Warhol, en passant par Cézanne, Chagall et Hopper, ce livre conçu par des spécialistes nous invite dans les coulisses de la création, en redécouvrant l’ensemble de nos génies artistiques. (Editions Eyrolles 2013)

Mon avis :

Ce documentaire propose 80 tableaux et sculptures dont le succès n’est plus à prouver ! A travers une analyse pointue mais très accessible pour un non connaisseur d’art de par sa brièveté, il met la lumière sur les causes de leur succès. Chaque page d’explication se compose d’un bloc d’analyse de l’oeuvre en général, d’un bloc qui évoque la biographie de l’auteur de l’oeuvre, d’un bloc « citation » qui se rapproche soit directement de l’oeuvre soit de son auteur, d’un autre bloc plus informatif sur les dimensions, le lieu, ou encore les matériaux utilisés, et enfin un petit bloc bonus qui évoque d’autres oeuvres de l’auteur ou traitant du même sujet. De plus, il propose un code couleur qui répertorie les oeuvres dans leur mouvement artistique ou grandes pensées, ce qui facilite le lecteur dans ses recherches. Ce livre propose aussi un index alphabétique des musées dans lesquels se trouvent les oeuvres présentées, ainsi qu’un index des auteurs. Les grands mouvements répertoriés en couleur sont : l’expression, la beauté, le récit, le drame, l’érotisme, le réalisme, la forme, le mouvement, la déformation, le symbolisme. Il est indispensable pour se faire une idées des grandes oeuvres qui ont marqué l’histoire et les connaître plus en détail.

Les petits + de la doc : 

Pourquoi est-ce un chef-d’oeuvre? est un documentaire absolument approprié pour les élèves dans le sens où les analyses sont très brèves et très claires, et proposent des anecdotes faciles à exploiter pour les élèves. Chers collègues, il peut être d’une grande utilité pour l’histoire des arts ou le Parcours d’Education Artistique et Culturel.

A savoir :

  • Un index alphabétique des oeuvres est proposé à la fin.
  • Dans la même collection : 80 photographies expliquées.

Retrouvez-moi sur Facebook avec des petites anecdotes et tous les articles !

13493314_681149478689991_1211830543_o

Ma note :  19/20

Bracelet kumihimo rond (avec 7 fils)

Matériel : 

Bracelet kumihimo rond : bracelet avec 7 fils

  • 4 fils d’environ 1m chacun
  • Des ciseaux
  • Un support à fabriquer en carton
  • Une attache

Mon avis :

Cette activité peut convenir à des enfants très jeunes car il suffit de savoir compter jusqu’à 3 ! Découpez un rond en carton et faites un trou en son centre. Puis faites 8 encoches tout autour du rond (cf image ci-dessous).

13389082_635228909963684_1340103716_o

Pliez les 4 fils en deux et faites une boucle avec un nœud.

13351068_635228899963685_2115769750_o

Coupez un des fils (il ne doit y en avoir que 7 et non 8). Ensuite passez la boucle dans le trou du carton et enfilez les fils dans les encoches (il doit rester une encoche vide que vous placerez devant vous).

13324157_635228896630352_1160223689_o

En partant de l’encoche vide, prenez le fil correspondant à la troisième encoche vers la droite (ici le blanc en haut à droite). Et rabattez le sur l’encoche vide (en bas au centre).

  13389339_635228856630356_1919818099_o

Replacez l’encoche vide devant vous et continuez le même procédé (prendre le 3 ème fil vers la droite que l’on rabat sur l’encoche vide). Réalisez cet enchaînement jusqu’à ce que le bracelet soit assez long. Une fois terminé, détachez le bracelet du support en carton et réalisez des nœuds pour ne pas qu’il se défasse. Il ne vous reste plus qu’à enfiler l’attache, faire des nœuds bien serrés et le tour est joué !

Les petits + de la doc : 

Je vous conseille de bien tendre les fils dans les encoches, le modèle sera plus régulier et donc plus joli. Veillez à démêler les fils à chaque changement d’encoche. N’hésitez pas à utiliser 8 couleurs différentes pour un bracelet flamboyant ! De plus, j’adore réaliser ces bracelets avec les petits car ils peuvent l’arrêter à tout moment pour le reprendre plus tard. On sait toujours comment continuer, il suffit de compter le troisième fil à droite à partir de l’encoche ! Chers collègues, voici de quoi occuper les élèves agités qui n’ont plus de travail à faire !

A savoir :

  • Tirez de temps en temps sur la boucle (sous le rond en carton) pour bien tendre les fils.
  • Durée de l’activité (varie en fonction de l’âge) : 1 heure
  • Le kumihimo est une technique japonaise ancestrale de tressage.

13340762_635228759963699_1503460419_o

Retrouvez-moi sur Facebook avec des petites anecdotes et tous les articles !

Ma note :  19/20

Vis ma vue

Règle du jeu 

But du jeu : Gagner des mini-jeux pour être sensibilisé aux déficiences visuelles. Le lien du jeu. (nécessite Internet Exporer, Firefox ou Opera)

  • Réalisez les 8 missions et gagnez des étoiles.
  • Répondez bien au quiz final après chaque mission.

Mon avis :

Ce jeu sérieux, soutenu par l’Education nationale et l’Enseignement supérieur et de la Recherche (et affilié au réseau Canopé) sensibilise les enfant au handicap visuel. A travers 8 mini-jeux, l’élève va se mettre dans la peau d’un enfant atteint d’une déficience visuelle pour se rendre compte des difficultés qu’il peut rencontrer dans la vie quotidienne. Les 8 situations mettent l’accent sur des difficultés rencontrées et posent la question des différentes solutions à proposer à ces enfants mal-voyants. Plutôt adapté au cycle 3 (CE2, CM1, CM2, 6ème), la réalisation des 8 missions à la suite ainsi que les quiz n’excède pas 30min. Je le conseille vivement car il est parfois difficile pour les enfants de se rendre compte d’un handicap « qui ne se voit pas » et donc d’adapter son attitude en fonction des capacités des mal-voyants. Avec ce jeu ils seront confrontés à des situations concrètes qui les sensibiliseront à cette déficience.

Les petits + de la doc : 

Vis ma vue  convient donc à partir de 8 ans jusqu’au début du collège. Il est téléchargeable directement sur PC et tablette, pour ainsi être expérimenté hors connexion. Chers collègues, ce jeu peut être utilisé lors d’une séance d’EMC et plus particulièrement sur le handicap, avec les gestes à adopter avec des camarades atteints d’un handicap visuel. Au CDI, vous pouvez autoriser les élèves à jouer sur ce jeu interactif, hébergé sur le site du reseau canopé, donc très fiable.

A savoir :

  • Il ne nécessite pas de connexion, identification.
  • Durée d’un mini-jeu : 3 min.
  • Support pédagogique très complet pour l’enseignant.
  • Livret élève qui synthétise les informations du jeu pour que l’élève en garde une trace écrite.

Retrouvez-moi sur Facebook avec des petites anecdotes et tous les articles !

vismavue

Ma note :  17/20

Bonjour au revoir – Les contraires dans un album magique, Delphine Chedru

Résumé :

Une chose et son contraire se cachent dans chaque image ! Pour voir apparaître la nuit, puis le jour, l’été puis l’hiver, il suffit de regarder l’image, une fois à travers le filtre bleu et une autre fois à travers le rouge ! (Editions Albin Michel Jeunesse 2014)

Mon avis :

Le concept est absolument génial ! On ne cesse d’apprendre aux enfants des mots et leur contraire. Pour expliquer ce que veut dire ‘grand’, il faut comprendre le mot ‘petit’. Pour comprendre ce qu’est la ‘lumière’, il faut avoir notion du ‘noir’. Et bien dans cet album, les illustrations proposent de faire découvrir aux enfants les contraires mais avec une méthode inattendue ! Un filtre est fourni à la fin du livre : avec une partie bleue, et une partie rouge. En mettant le filtre devant nos yeux, on ne voit plus qu’une partie de l’illustration. Avec le filtre rouge, on ne voit que les images bleues, et avec le filtre bleu, on ne voit que les images rouges ! Il est alors tellement facile de dessiner quelque chose et son contraire sur la même page !

Les petits + de la doc : 

Bonjour au revoir convient à tous les âges, mais avec une aide pour les touts petits pour leur faire comprendre l’utilité du filtre. Ainsi cet album a donc deux utilités, d’une part pédagogique pour le vocabulaire qu’il apporte et la notion de contraire, mais aussi ludique avec la manipulation d’un fibre optique pour voir apparaître ou disparaître des images rigolotes comme par magie ! Chers collègues, voici un album original qui remportera un franc succès auprès des enfants ! De plus c’est un vrai régale pour les yeux, les illustrations sont sublimes. Des notions simples et usuelles comme : ‘dessus dessous’, ‘près loin’, ‘hiver été’, ‘monter descendre’, mais aussi des notions plus philosophiques et imagées : ‘captif libre’, ‘triste gai’…

A savoir :

  • Dans le même univers : La grande traversée : Avec une loupe magique pour découvrir l’envers du décor d’Agathe Demois ; La forêt enchantée : Avec 3 loupes magiques d’Aina Bestrad.

 A obtenu le Prix Eh ! Lire des livres ! – Catégorie 3-6 ans – Illustrations innovantes en 2015

13242038_666804496791156_670895329_o

Ma note :  17/20

Aujourd’hui je suis, Mies Van Hout

Résumé :

Peints à l’aide de pastels ou bien de craies, ces poissons aux couleurs vives, empreints d’humour ou d’ironie, nous permettent de découvrir leurs humeurs, à chaque moment de la journée : le poisson curieux, le poisson heureux, le poisson triste, le poisson surpris ou encore peureux… Toutes ces émotions, ces sentiments que tous connaissent selon l’heure ou le jour nous sont montrés ici, tels des miroirs de notre propre humeur. Ils prennent de ce fait une dimension humoristique irrésistible. (Min Edition 2011)

Mon avis :

Avec des illustrations originales et peu banales, cet album fera rêver aussi bien les petits que les grands. De l’humour, de la sensibilité, tout cela avec simplicité, pour une efficacité redoutable. Découvrez les différentes émotions des poissons retranscrites à l’aide de craies ou de pastels, pour exprimer des couleurs vives sur un fond noir, superbe effet. Jamais plus vous ne verrez les poissons dénués d’émotion !

Les petits + de la doc : 

Aujourd’hui je suis convient à tous les âges, les petits parce que les couleurs représentent bien les émotions qui sont souvent difficiles à définir, et les grands pour cet étalage de sentiments, parfois drôles, parfois touchants… Des sentiments parfois méconnus des enfants, comme « morose » ou « confus », seront grâce à ces poissons, beaucoup plus lourds de sens. Chers collègues, voici un album aux traits aussi inattendus que les sentiments qui inondent ces petits poissons. Vous pouvez donc l’étudiez en arts-visuels mais aussi évidemment pour acquérir le vocabulaire des émotions en cycle 1 et 2.

A savoir :

 A obtenu le Prix Eh ! Lire des Livres ! – Catégorie 3-6 ans – Illustrations innovantes.

Sans titre 1

Sans titre 2

Ma note :  19/20

Les Drapeaux du monde expliqués aux enfants, La Martinière

Informations :

Savez-vous que les drapeaux des États ont chacun une histoire ? Leurs couleurs, leurs formes, leurs dessins n’ont pas été choisis au hasard. Emblème de l’unité d’un pays, un drapeau raconte souvent la longue histoire de son indépendance.
Alors, partez avec nous pour ce long voyage autour du monde, à travers la signification des 193 drapeaux des États indépendants.

Mon avis :

Ce documentaire est super bien réalisé et très attrayant pour les jeunes. Une page consacrée à chaque pays, avec l’illustration du drapeau et les explications des couleurs, du choix des symboles… De plus, sous chaque drapeau on peut découvrir la capitale du pays, à quel continent il appartient, sa monnaie, ses langues officielles, mais aussi sa superficie et son plus haut sommet… Autrement dit une description très complète, avec souvent des petites anecdotes pour accompagner l’histoire du drapeau.

Les petits + de la doc : 

Les Drapeaux du monde expliqués aux enfants propose des notions de géographie évidemment, mais aussi d’histoire et surtout de culture générale. Il est très accessible aussi bien par les petits que par les adolescents. Je le recommande vivement. Chers collègues, proposez-le dans vos rayons ! Il est à la fois attractif avec ses anecdotes sur les pays, mais aussi très pédagogique !

A savoir :

Ma note :  19/20